etoilebrive

Bienvenue sur le forum des supporters de l'E.S.A. Brive !
 
AccueilAccueil  Site OfficielSite Officiel  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ben
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 655
Localisation : entre Meaux et Senlis
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Passé   Sam 6 Juin - 14:58

* HISTORIQUE : 1920 - 2011, plus de 90 ans de football étoiliste
C'est en 1920 que le football s’implantait à Brive. André PESTOURIE, propriétaire du café des sports se lançait dans l’aventure avec Messieurs J. MURAT, P. CLAUZEL, J. BALLEREAU, J. BESSAS, G. JEAN, VERDIER, VIRY et bien d’autres... Le premier terrain qui leur fut offert se situait, dit-on, " route de Tulle " où les habitations étaient rares. Vers 1930, les Aiglons brivistes fusionnèrent avec l’Etoile pour aboutir à l’appellation actuelle, Etoile Sportive Aiglons Briviste (ESA Brive). Le club pris alors de l’ampleur, mais vint la guerre et la division de la France en deux. On vit alors arriver à Brive de nombreux footballeurs de l’Est, MESSIERS, DAMBACH (gardien de but international), DRESH (mari d’Yvette Horner), KNECHT, LEROY et LIBERATI venu de son midi natal. Ce dernier participera à la première coupe du monde de football en Uruguay. Tout ce monde fera de l’ESA BRIVE l’une des meilleures équipes professionnelles de la zone Sud... Le sport professionnel à Brive date donc date donc de cette époque, avec son équipe de football. L’Etoile, grâce à la générosité du Baron Le Clère jouera dès lors au Stade Le Clère, au coeur de la cité gaillarde, près de la Halle Brassens. Et ce, jusqu’à la fin 1995, puisque depuis Janvier 1996, le club Etoiliste est pensionnaire du moderne stade Pestourie, situé dans le quartier Ouest de Tujac. En 1945, l’Etoile accède à la D2, mais déjà par manque de moyens financiers, l’équipe disparaîtra jusqu’en 1950 où, à la faveur d’une nouvelle règlementation, l’Etoile réapparaît en championnat Honneur. 10 ans seront nécessaires pour combler les arriérés avant de retrouver le championnat national. Les années 60 sont une période faste, avec 3 participations à la finale du CFA. La saison 61/62 constitue le point d’orgue de l’histoire du club avec une participation à un 8ème de finale de la coupe de France et une élimination (1-2) contre les pros de Nancy. (auparavant, l’Etoile avait éliminé les pros de Limoges et de Bordeaux). La période 70-90 sera marquée par de grandes mutations. Sous l’impulsion du Docteur Voglimacci, lequel assurera la présidence durant 23 ans, l’Etoile se dote d’une structure de formation qui doit constituer la base de la progression générale du Club. Il est vrai que le " Docteur " comme on l’appelle saura s’entourer des compétences nécessaires. Vincent NAVARRO en est le plus bel exemple, lui qui est aujourd’hui CTD de la Corrèze. C’est Vincent NAVARRO qui crée l’école de football. Par ailleurs, des entraîneurs de renom se succèderont come René FERRIER (capitaine de l’équipe de France, 27 sélections) ou Gérard Coinçon. L’équipe A obtient alors d’excellent résultats en Division 4. En 1989, arrive au club un nouvel entraîneur, Jean Claude Giuntini. Sous sa houlette, l’Etoile gagne sa place en D3. En même temps, le Docteur Voglimacci passe la main et Jean Claude DESCHAMPS accède à la présidence. Les années 90 vont être le début d’une phase de croissance appuyée sur la formation de talents régionaux. S’en suivra l’accession au National 1, l’élite amateur. Deux saisons durant même (93/94 et 94/95) l’Etoile échouera aux portes de la D2 pour un petit point. Sous les feux de la rampes, les meilleurs joueurs du moment (Viseux, Laurent, Peyrelade, Viallet, Nenezic...) vont tenter et souvent réussir l’aventure professionnelle. L’Etoile rentre alors dans le rang avant de dégringoler dans la deuxième division du nouveau championnat national amateur (CFA2). Il faudra 4 années de purgatoire et de reconstruction tranquille pour retrouver l'élite amateur, c’est à dire le CFA.


Après un 80ème anniversaire simplement mais dignement fêté, Jean Claude DESCHAMPS abandonne la présidence du club. C’est un de ses familiers qui lui succède. Les candidats ne se bousculant pas, Michel PRIBICINSQUI enfile le bleu de chauffe. Il fait venir à Brive le ch’ti limougeaud Colbert Marlot. Sous sa houlette, l’Etoile accède au CFA. Les saisons suivantes en CFA, qui virent la succession de 4 entraîneurs à la tête de l’équipe première (Benoît Tihy, Frédéric Hantz, Pavlé Vostanic et Bruno Deguine), seront plus ou moins réussies. L’Etoile réalise toutefois un formidable parcours en coupe de France, lors de la saison 2003-2004. Après les qualifications obtenues contre 4 équipes professionnelles (Clermont-FD, Lorient, Nancy et Auxerre), l’ESA Brive échoue en ¼ de finale, battu par Paris-SG. Malheureusement, au terme d'une saison 2006-07 catastrophique (dernière place du groupe C de CFA), l'Etoile retrouve le CFA2. Après une saison 2007 2008 en CFA2 et malgré des résultats corrects (8ème), de nombreux changements au sein de l'Etoile s'envisagent. La saison 2008 2009 s'avère très difficile et contraint l'Etoile à être reléguée en Division Honneur. En juin 2009, M. Pribicinsqui laisse la Présidence à YVES REINER qui doit faire face à de nombreuses difficultés tant financière que sportive. Un nouveau club est en train de naître...

En Division d’Honneur, le groupe Etoiliste domine le championnat du début à la fin de la saison et termine 1er avec 17 points d’avance.
Et voilà, l’Etoile retrouve le CFA2 un an après l’avoir quitté.

Sur la lancée de la saison précédente, nos jaunes et bleus démarrent le championnat saison 2009-2010 en tête jusqu’à Noël.
Yves REINER, actuel Président, s’évertue à stabiliser les finances du club et arrive à reconstituer les fonds propres du club grâce à une gestion rigoureuse et l’arrivée d’une somme d’argent importante qui coïncide au transfert de Lorient à Arsenal de Laurent KOSCIELNY (joueur formé à l’ESAB).
Malheureusement, sans gros renforts à la trêve et évoluant dans un groupe de CFA2 très relevé, notre équipe 1ère est à nouveau reléguée en Division d’Honneur pour seulement 3 points.

* LES TEMPS FORTS
- Mars 1982 : 1/16ème de coupe de France contre le tenant, le SEC BASTIA de Claude PAPI, défaite en matchs aller-retour (1-3 à Brive , 0-1 à Bastia). 12.000 personnes au stadium de Brive.
- Janvier 1994 : 32ème de finale coupe de France contre l’OM alors champion d’Europe (Défaite aux tirs aux buts 0-0). 17.000 personnes au stadium de Brive.
- Janvier 1997 : 32ème de finale coupe de France contre les Girondins de Bordeaux, finalistes de la coupe UEFA en mai 96 (défaite 1-3 après prolongations).
- Mars 2004 : ¼ de finale coupe de France contre Paris-SG, futurs vainqueurs de l’épreuve (défaite 1-2).

* CLASSEMENTS EN FIN DE SAISONS
- Tous les classements de l'Etoile depuis 1946

_________________
Allez l'Etoile !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilebrive.forumactif.com
 
Passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Permis Moto passé à l'étranger
» Passé et Tradition
» Où est passé Nalaga?
» merci pour l'accueuil et la bonne soirée passée JO & CO
» La cigogne est passée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
etoilebrive :: E.S.A. Brive :: Etoile Sportive Aiglons Brivistes-
Sauter vers: